Partagez|

CAITLIN • every fight comes from the fight within

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: CAITLIN • every fight comes from the fight within Dim 27 Nov - 19:51


Caitlin Ainsworth

there isn't any memory, no matter how intense, that doesn't fade out at last

Nom & prénoms : tu regardes le papier en te posant des questions. qui étais-tu? comment t'appelles-tu? tu es frustrée, agacée, énervée de ne pas répondre à ces simples questions. alors tu sors ta carte d'identité. Caitlin Ainsworth. voilà qui tu étais. tu pouvais enfin mettre une identité sur ce physique qui te semblait étranger pour l'instant. Date & lieu de naissance : ton regard suivit le reste de ta carte et tu apprends que tu es née le 16 février 1988 à LA. Âge : 28 ans. Nationalité & origines : nationalité américaine aux origines américaines et australiennes. Situation familiale : tu ne te rappelles pas que tu as été adopté par les Bishop quand tu avais 14 ans. père célibataire avec sa fille, Ava, ils t'ont accueilli dans leur foyer et ont appris à te dompter et à te sentir comme l'une des leurs. tu n'as pas changé ton nom de famille car tu n'en voyais pas l'utilité. Statut civil : célibataire. tu peux pousser un soupir de soulagement. il n'y a pas de mari qui t'attend ou, pire, des enfants. tu es seule dans ce cœur qui semble à la fois trop grand et trop petit. tu sens qu'il bat plus rapidement face au jeune homme qui était à ton chevet. tu ignores pourquoi. et tu préfères continuer à l'ignorer. tu as oublié que tu aimais la tentation humaine, la chaleur masculine contre toi mais ton cœur, lui, se rappelle vers qui il est destiné, à qui il appartient. Occupation : tu aurais pu faire des études mais l'école n'a jamais voulu de toi. ayant un amour certain pour les bagnoles et les deux roues, tu t'es donc retrouvée garagiste après qu'un propriétaire se laissa convaincre qu'une fille pouvait se montrer tout aussi capable. et le soir, tu es barmaid au karma lounge, avec accès illimité et gratuit à toute sorte de liqueur. Orientation sexuelle : tu as tenté l'expérience féminine, une fois, pour essayer. tu as apprécié le moment mais tu as décrété que tu étais définitivement hétérosexuelle. Quartier & type de résidence : sur ta carte, il est écrit une adresse à echo park. tu as jeté ton dévolu sur un loft avec ton meilleur ami quand vous avez décrété prendre votre indépendance ensemble. peut-être est-ce une fausse bonne idée, considérant votre jalousie et possessivité commune. Statut financier : la famille qui t'a adopté a toujours eu des revenus modestes mais confortables. cependant, tu as toujours refusé l'aide financière de ta famille d'adoption, jugeant qu'ils en avaient fait assez pour toi. autant dire que tu détestes quand ton meilleur ami décrète vouloir prendre en charge les loyers de la maison. c'était une atteinte à ta fierté. Votre foi en l'amour : 26% Caractère : tu as le physique d'un ange, le visage d'une poupée et on te croit frêle et douce aux premiers abords. tu en joues, tu en abuses, tu charmes ton monde. loyale & protectrice ; tu n'as peut-être pas beaucoup d'amis mais le peu que tu as, tu les couves, tu décide de faire rempart contre l'horreur humaine pour qu'ils soient heureux, toujours. ils doivent subir alors ton impulsivité et ta franchise, tes crises de colère parfois disproportionnées et ta tête de mule qui refuse de baisser les bras. en cela, on admire ta combativité et ta témérité, pensant toujours avec ton cœur plutôt qu'avec ta tête. on s'insurge contre la grande gueule que tu es et contre ce côté casse-cou qui met tes proches en ébullition. mais toi, tu préfères qu'on te dise passionnée et dévouée. ton côté trop débordant, tu te retrouves souvent tiraillée par la jalousie et la possessivité. tu aimes tes proches, tu leur veux du bien et ils sont plus sûrs auprès de toi que dans le monde extérieur. et ne parlons pas de ton meilleur ami, subissant tes crises dès qu'il avait la connerie de se pavaner devant toi une conquête dans les bras. on dit parfois que tu ressens trop les choses, trop vite et trop fort, te menant alors à être menée et emportée par tes émotions. tu es peut-être sentimentaliste mais tu te caches derrière un mur d'ironie et de sarcasme. tu es une indépendante, une frivole, tu n'aimes pas les règles, tu imposes ta loi. tu n'écoutes souvent que toi, quitte à foncer tête baissée dans les emmerdes. tu es une accro à l'adrénaline, tu es sportive, tu es compétitive, t'es joueuse. tu aimes les sensations fortes, au grand damne de tous - mais qui fait le plaisir de ton meilleur ami. tu fous ta vie en jeu tous les quatre matins et tu veux prouver qu'une fille est aussi capable dans n'importe quelle discipline sportive. on dit d'ailleurs souvent que t'es un garçon manqué. tu es persévérante et gourmande, méfiante et rancunière, charmeuse et lunatique. et ton apparence est frêle mais tu sais te servir de tes mains à diverses occasions. Groupe : big spender.

(six billions souls and all you need is one)
a été mise en foyer par les services sociaux à l'âge de 6 ans après avoir été prévenus par l'école quelque chose n'allait pas. élevée seule par son drogué et chômeur de père, ce dernier était enseveli par les retards de paiement et ne s'occupait guère de sa fille. • a été adopté par les bishops, père et fille. avec ava, pas besoin de lien du sang pour s'aimer telle de véritables sœurs. • adore les sensations fortes (sur 2 ou 4 roues, aquatique, aérien) & le sport. • se roule souvent des joints, notamment sous la nervosité. un grand sujet de discorde entre elle et harvey, qui ne le supporte pas. • elle ne dit jamais non à l'alcool mais a toujours refusé la poudre blanche. sûrement traumatisée par le passé avec son père. • a plus confiance dans les animaux que les êtres humains • possède une impala qui la trimbale partout. elle en est fière, c'est elle-même qui l'a retapé pour lui offrir une deuxième jeunesse. • dessinait de temps en temps pour le plaisir mais semble se donner à ce loisir de façon presque obsessive depuis son réveil • adore la pluie mais a une peur réelle pour les orages • a été dans le coma de février à novembre 2016 et a perdu la mémoire suite à un accident de parachute avec son meilleur ami, harvey •


(sometimes one person can change your life forever)
 
01. Depuis combien de temps vivez-vous à L.A ? réponse
 02. Quel est votre meilleur et pire souvenir lié à une relation ? réponse
 03. Comment s'est passé votre première fois ? En gardez-vous un bon souvenir ? réponse
 04. Au fond, l'amour vous y croyez vraiment ? réponse


Pseudo & prénom • toujours émilie, toujours cristalline. Âge • 5 ans :eye: Pays • narnia Comment avez-vous connu le forum ? • un jour, un oiseau est venu me harceler pour que je viennes perdre mes plumes ici :hh:  Célébrité • elizabeth bomba olsen :hearty: Personnage en scénario, prédéfini ou inventé ? • inventé en collaboration avec ma partenaire de crime :raou: Autres comptes ? • la quinn préférée du forum I love you Un dernier mot ? •  :string:  :string:  :string:  :string:

Code:
<pris>Elizabeth Olsen</pris> <pseudobottin>▹ Caitlin Ainsworth</pseudobottin>


Dernière édition par Admin le Mar 29 Nov - 0:11, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: CAITLIN • every fight comes from the fight within Dim 27 Nov - 19:51

 

The memory of a heart

the big things come from the little dreams

J'ouvris les yeux avant de les refermer rapidement. La lumière me brûlait la rétine, comme si elle n'était plus habituée. L'obscurité semblait me réconforter, m'être familier. J'essayais d'éclaircir mes idées mais mon cerveau avait l'air creux, ma tête complètement vide. C'était le trou noir. Le néant. Une spirale sans nom et sans visage. Je sentis qu'on me prenait la main. J'eus le réflexe de contracter mes doigts. « Cait? » Cait? Est ce que c'était moi? Je me mis à paniquer, mon cœur s'accélérait  et je força mes yeux à s'ouvrir. Les doigts qui tenaient les miens accentuèrent leur pression ; cela m'apaisa autant que ça me oppressait. « Hey, Cait, hey, vas-y doucement. Tu nous as fait une sacrée frayeur, tu sais? » Je tourna la tête pour y voir un jeune homme qui me regardait en retour, le visage souriant et visiblement soulagé, à en juger par ses yeux qui brillaient. Pourquoi semblait-il ému de me voir? Qui était-il? « Où est... » Je ne pouvais finir ma question. Ma gorge était nouée et sèche, comme si je n'avais pas parlé pendant des mois. Ma langue était engourdie et je toussota. Le jeune homme dut se rendre compte de mon malaise car il me ramena un verre d'eau dans les cinq minutes qui suivaient. Je bus d'une lampée avide et, effectivement, cela renforça vraiment l'impression que je n'avais pas bu depuis très longtemps. Je ne comprenais rien. Et je n'arrivais pas à me souvenir. Pourquoi je n'arrivais pas à me souvenir, bordel? « Ça va mieux? » Je reporta mon regard sur lui, avant d'ouvrir la bouche puis de la refermer et de hocher la tête. « Cool. Je crois que le médecin est en route, une infirmière a été prévenue de ton réveil. » Médecin? Je me mis à observer mon entourage. Une chambre blanche, dénuée de couleurs, chirurgicale. Je remarqua soudainement les aiguilles plantées dans mon bras et ma main. Mon coeur eut un nouveau loupé et ma respiration devenait suffocante. « Cait? Caitlin! Hey, ça va aller, okay? Ça va aller, je suis là. » Je voulais le secouer, le repousser, lui crier dessus pour son manque de compréhension face à une absence certaine que j'avais. Je fus prise de court par un vertige et je ne pus retenir cette colère qui semblait bouillir en moi. « Mais lâchez moi! Je ne sais pas qui vous êtes, ni où je suis, ni pourquoi je... Je... » Je m'interrompis, comme si je venais de réaliser quelque chose. Et c'était le cas. Je crus sentir que mon interlocuteur s'était crispé car il balança ; « Si c'est une blague, Cait, elle est loin d'être drôle. » Comment pouvait- Je ne me rappelais pas de mon nom. Ni de mon âge. Ni de ce qui m'est arrivé avant, ni même pourquoi j'étais ici. Je ne me rappelle de rien. « Je ne me rappelle de rien, me murmurais-je. » J'étais comme une coquille vide. J'ai été vidée de tout mon passé, de mon identité, de ma vie. La prise de conscience provoqua un choc à mon cerveau et je me mis à répéter ces mots plus fort, comme pour tester leur impact. « Je ne me rappelle de rien. Je ne me rappelle de rien! » Mon ton avait pris des octaves et je criais presque à mesure que l'angoisse augmentait en moi. Je me mis à vouloir enlever ce qui transperçait ma peau avant que le jeune homme ne tente de me prendre les bras, sûrement pour me calmer. « Bordel, Cait, calmes toi! Je comprends rien à ce que tu me dis! » Il ne comprenait pas? « JE NE ME RAPPELLES DE RIEN! » J'ai hurlé ces dernières paroles, en même temps que le médecin arrivait. Il était accompagné de deux infirmiers, qui se précipitèrent pour me retenir les bras. « Miss Ainsworth, calmez-vous, s'il vous plaît. Nous sommes là pour vous aider. Nous ne vous ferrons aucun mal. » Le médecin passa sa main dans ses cheveux avant de se tourner vers le jeune homme. Il prononça quelques paroles à l'encontre et je pouvait voir le visage de ce dernier blêmir. Il posa ses yeux sur moi et je me sentis coupable, sans savoir vraiment pourquoi. J'avais la sensation qu'il m'en voulait mais je ne comprenais pas. Pas plus que je comprenais l'équipe médicale qui tournait et s'activait autour de mon lit, qui m'analysait, qui vérifiait visiblement que tout allait bien.

Mais rien n'allait.

J'étais paumée, seule dans mes incertitudes, mais ce n'était ni le moment ni lieu pour chercher une quelconque réponse. Mes membres frémissaient à mesure que l'on me touchait et m'auscultait jusqu'à ce que le son de ma voix se fit entendre de nouveau. «  Est-ce que quelqu'un peut m'expliquer c'est quoi, ce bordel? » Instinctivement, mes iris se posèrent sur le jeune homme, comme pour le supplier de me répondre, de me donner quelque chose. Je percevais à la fois de la déception et de la frustration quand il détourna ses yeux, tournant la tête et passant la main dur son visage. Il avait l'air dépité et abattu et le souvenir furtif de sa main enveloppant la mienne me fit manquer cette chaleur dont j'avais visiblement l'habitude dans ma vie intérieure. A la place, c'était le médecin qui s'approcha. « Miss Ainsworth, de quoi vous rappelez-vous? » Est-ce ça serait malpoli de lui dévisser la tête et de la lui mettre la où je pense? Mes mains se crispèrent contre le drap et mes lèvres se serraient étroitement l'une contre l'autre. « Vous vous foutez de moi, pas vrai? » Le médecin tentait de me calmer par son regard quasiment paternel. «  Je ne rigole jamais quant à la santé de mes patients. » Alors j'ai décrété qu'il était idiot. «  Et puis, cela fait parti de la procédure. Donc, de quoi vous vous rappelez? » J'eus un long soupir agacé avant de retomber sur mes oreillers. « De rien. Nada. Nothing. Le néant. Vous tapez sur ma tête et ça sonne creux. » Et j'eus même la délicatesse de faire la démonstration. « Maintenant, à moi ; qu'est-ce qui s'est passé, bordel de- » « Nan mais putain, Cait, tu peux pas te la fermer deux minutes et écouter un peu? » Il m'avait interrompu. Celui qui fut le premier que j'ai vu en me réveillant avait pris de nouveau la parole et mon petit doigt me disait que j'aurai préféré qu'il se taise. Je haussa mes sourcils ; c'était quoi, son problème? « Me la fermer? Je t'ai dit que je ne savais pas qui t'étais et tu me prends déjà le chou! Je veux savoir ce qui s'est passé et PERSONNE N'EST FOUTU DE ME RÉPONDRE! Alors soit tu sers à quelque chose soit tu tires si c'est juste pour m'emmerder! » Je vis mon interlocuteur serrer les poings mais le médecin s'imposa entre nous. «  Je suggère que vous reveniez plus tard, Mr Dawson. » Je me renfrogna dans mes draps, retournant mon attention vers la fenêtre de l'autre côté. J'entends la porte claquer à grand fracas et je n'en cilla même pas. « Miss Ainsworth, vous êtes toujours avec moi? » J'étais fatiguée. Lasse, je posa mon attention sur l'homme qui s'était rapproché. « Vous avez subi un grand choc suite à un accident de parachute. » Étrangement, voilà qui semblait plutôt familier. Mais j'avais beau froncé du nez ou des sourcils, rien ne venait.  «  Visiblement, il y a eu plus de conséquences que nous l'avions pensés. » J’arquai un sourcil. « Et comment je fais pour récupérer ma mémoire, hein? » Le médecin eut un léger soupir. «  Cela dépend de plusieurs facteurs mais seul le temps peut nous le dire. Entourez-vous de vos proches, de votre maison, de vos souvenirs. » Plus facile à dire qu'à faire. Je n'avais pas l'impression d'être une grande sentimentaliste. « Bon et sinon, à part ça, tout va bien? Quand j'peux sortir? » Le docteur eut l'air grave. «  Vous devez rester au moins deux semaines supplémentaires le temps que l'on analyse si tout va bien, s'il n'y aura pas d'autres... Mauvaises surprises. » Je me masse les tempes. J'étais vraiment claquée soudainement. « Fais chier, je soupira, mais c'est pas comme si j'avais le choix. Autre chose que j'ignore? » Le docteur laissa planer un court silence mais qui me paru une éternité tellement que son visage était devenu presque rempli de pitié - chose qui me révolta comme jamais. «  Caitlin... Si je vous ai demandé si vous vous souveniez de quelque chose, c'est aussi parce que vous avez eu votre accident en février. Et nous sommes en novembre. Vous venez de vous réveiller d'un coma de neuf mois. » J'ignore si c'est l'épuisement ou le choc, peut-être les deux, mais l'annonce me fait tourner la tête, vaciller le cœur et je m'évanouis instantanément.
Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net

CAITLIN • every fight comes from the fight within

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE TEST :: Votre 1ère catégorie :: QUINN MCBRIDE-