Partagez|

scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: scénario Mer 20 Mai - 10:35

Astoria au choix Greengrass
feat frida gustavsson • crédit liloo_59

• surnom(s) ; Tori(de), Astra, Asstoria et bien d'autres. • naissance ; 1982, Angleterre. • ascendance; pure. • camp ; victime de la guerre, elle ne veut plus entendre parler des conflits armés et préfère se consacrer pleinement à son retour au sein de l’élite. • réputation ; elle est connue pour avoir été prisonnière de guerre pendant 3 ans, le tapage médiatique a été intense lorsque les mangemorts l'ont arrachée aux griffes de ses bourreaux. la rumeur dit même que des auteurs souhaitent rédiger une biographie à propos du drame subi par les filles Greengrass : l'enlèvement de la cadette par son aînée, elle-même manipulée par l'ennemi, passionne le public. par ailleurs, on sait depuis fin octobre 2001 qu'elle est la mère de Scorpius Malfoy, mais les familles concernées refusent d'accorder les détails à la presse. • état civil ; mère. actuellement célibataire, bien que son père risque de lui dégoter un nouveau fiancé sous peu. • rang social ; élite sorcière. • épouvantard ; être kidnappée de nouveau, ou découvrir que sa sœur est bel et bien une traîtresse plutôt que la victime pour laquelle elle passe. voir sa famille si cruellement déchirée une seconde fois la briserait. • risèd ; les trois dernières années effacées et une famille réellement unie - c'est d'ailleurs le rêve éveillé qu'elle vit actuellement, en tentant d'oublier que sous la dorure, sa sœur est sans doute belle et bien une traîtresse. • caractère ; complexe, bornée, vive d’esprit, séductrice, fausse libertine, fleur bleue, captivante, sensuelle, directe, cassante, attentionnée, secrète, frivole, « in », déterminée, orgueilleuse, possessive, rusée, sournoise.
Astoria est toujours passée pour la fille modèle, soumise aux moindres désirs de son père et allégrement pouponnée par sa mère. C'est que contrairement à Daphne, la cadette ne s'est jamais vraiment sentie concernée par les inégalités sociales et n'a donc aucunement ressenti le besoin de s'opposer au système. Son intégration à Serpentard s'est faite sans heurt : d'abord parce qu'elle avait depuis longtemps pris l'habitude de faire disparaître ses mèches rousses sous des teintes sans cesse différentes, ensuite parce que Daphne s'était déjà chargée d'assurer un certain respect à leur nom, et enfin parce que son sens de la revanche plaisait à ses pairs. Pour autant, elle n'a pas tenté de jouer la reine des abeilles parmi les élèves de sa maison : elle privilégiait l'amusement aux stratégies lorsqu'elle le pouvait, n'ayant en fait aucune envie de ressembler plus que nécessaire au sorcier malintentionné et avide de pouvoir qu'était son père.

Impossible de qualifier Tori de petite fille sage : plus libérée que guindée, elle ne s'est pas privée de profiter de sa jeunesse, dès que ses parents - si stricts et exigeants - tournaient le dos. Astoria aimait plaire, supportait mal la solitude et captivait aisément l'attention ; elle a donc toujours été très entourée, invitée incontournable de toutes les célébrations.

Ses fiançailles avec Draco Malfoy ont été célébrées en Juillet 97 pour faire oublier les torts causés à la famille par Daphne, celle-ci ayant contrecarré (par erreur) la mission d’un Mangemort. Astoria a fait mine de l'accepter comme le reste : par obéissance et avec une apparente insouciance. On n'aurait su deviner que son détachement n'était que façade : Tori était une sentimentale insoupçonnée. Elle avait idéalisé son fiancé, et leur relation n'a jamais été à la hauteur de ses espérances d'un point de vue émotionnel.

Elle a très mal vécu la fuite de Daphné, début novembre 97. La sensation de trahison et d'abandon a été cuisante - dans sa volonté de combler le vide, Astoria a perdu le contrôle. Elle s'est retrouvée enceinte et incapable de se débarrasser de l'enfant avant terme, à la fois parce qu'elle était incapable de se résoudre à le tuer et par crainte des potentielles représailles des potions requises (stérilité, mort de la mère dans de trop nombreux cas). Ses parents, Wyatt et Hortense, sont tombés des nues en apprenant la nouvelle - ils la croyaient innocente, parfaitement formatée. Elle a discrètement quitté le château en février et a continué les cours par le biais de Vitmagic (correspondance).

Sa grossesse a été un calvaire ; elle s'est retrouvée isolée au Manoir familial, avec pour seules présences humaines un père lui en voulant à mort et une mère trop soumise pour outrepasser l'interdiction de tenir compagnie à sa fille. Trop répugnée par les Elfes de Maison pour se rabattre sur eux, elle a dû se résoudre à ne parler qu'à l'enfant à naître, à la fois fascinée et révoltée de voir son ventre s'arrondir.

Un empoisonnement par son père (bien décidé à faire disparaître la nuisance qu'était le bébé) a provoqué un accouchement très prématuré, début avril ; mère et fils ont survécu grâce aux nombreuses potions d'abord octroyées par Hortense, puis par les médicomages après leur transfert à Sainte-Mangouste. Sur place, Wyatt s'est directement attaqué à l'enfant, mais a été interrompu par Draco, avant de devoir affronter en duel son vieil (et ancien) ami, Lucius. Le sort qu'il avait lancé au nouveau-né, ayant été détourné, n'a amoché qu'une jambe ; contrairement à ses plans, la douleur a d'ailleurs fait office de stimulus et raccroché l'enfant à la vie. Scorpius a achevé son développement dans un chaudron (version sorcière des couveuses).

Les Malfoy et les Greengrass sont parvenus à un arrangement, avant de mettre un terme à une amitié vieille de plusieurs décennies : Draco endosserait la responsabilité de l'enfant et l'implication d'Astoria resterait secrète. La jeune femme ne s'y est pas opposée - son corps réclamait l'enfant, mais son esprit refusait de le reconnaître. Elle n'était tout simplement pas prête à assumer une maternité. Son père l'a gavée de psychotropes (Excess, en particulier), de sorts antidouleurs et de Glamours pour masquer les contre-coups de l'accouchement difficile ; effet réussi : les rumeurs qui circulaient parmi les rares sangs-purs au courant de l'existence de Scorpius ont cessé de l'incriminer en la soupçonnant d'être la mère. Après tout, elle semblait trop en forme pour avoir réellement mis un enfant au monde quelques jours auparavant.

Deux semaines plus tard, Wyatt enrôlait sa cadette en tant qu'Adhérente dévouée à la cause des mangemorts, sous l'égide de Bellatix Lestrange. Mais Astoria, loin d'être une femme de terrain, a été enlevée dès sa première mission. Par des Insurgés convaincus par Daphne de la sauver des griffes de leur père. Ont suivi trois années de séquestration, à être trimbalée d'une prison de fortune à l'autre par une bande de sauvages anarchistes (Belliqueux dits Loups) menés par un terroriste enragé. Astoria n'a jamais accepté de sympathiser avec leurs idéaux, bien qu'elle ait noué des liens avec quelques Insurgés, par la force des choses.

Sa consommait excessive d'Orviétan avant, pendant et après sa grossesse avait provoqué une dépendance. Le sevrage brutal dû à son enlèvement a été une expérience pénible. Pourtant elle a recommencé à en prendre dès sa libération (la nuit du 13 au 14 avril, lors de la chute du camp des Insurgés qui la gardaient prisonnière depuis que sa sœur avait déserté les rangs des rebelles).

Astoria ne sait pas que Daphne est en mission d'infiltration. Elle lui en veut d'avoir fui les Insurgés en la laissant derrière, ne peut non plus s'empêcher de lui garder rancune pour ces trois ans d'enfer, mais tente d'étouffer ses griefs. Plus que tout, elle souhaite profiter du simulacre de bonheur dans lequel berce sa famille depuis leur retour à toutes les deux au sein de la société.

L'attention des médias lui plait et la dérange à la fois. Elle en joue mais se refuse à parler en détail de ses années d'emprisonnement. Elle est dans le déni, à vrai dire, et ne s'avoue pas à elle-même à quel point cette expérience l'a troublée ; au lieu de quoi, elle fait semblait d'aller parfaitement bien et refuse toute suggestion de consulter un psychomage. Derrière son apparente assurance, ses talons hauts et ses tenues toujours taillées suivant la dernière mode, Astoria est en fait profondément déboussolée et risque fort de finir par craquer.

Elle éprouve le désir de s'impliquer dans la vie de Scorpius, mais la tâche est difficile. Elle ne sait pas s'y prendre avec les enfants, et celui-ci est si renfermé, si introverti et froussard qu'elle peine à le pousser à l'accepter. Elle lui ramène pourtant des montagnes de cadeaux, s'efforce de se montrer souriante - mais il sent sa crispation, son malaise, et reste braqué. Par ailleurs, elle a encore du mal à renoncer à ses projets pour faire de lui sa priorité, et il lui arrive d'oublier leurs rendez-vous ou de s'y présenter en retard (puis d'écoper des critiques acides de Draco). C'est qu'elle est très demandée ! Elle se décourage parfois, mais s'acharne, certaine de pouvoir y arriver. Elle a seulement besoin de temps pour découvrir comment s'y prendre.

Draco Malefoy • Tom Felton
A l'origine, c'était Daphne qui était concernée par le contrat de fiançailles auquel aspiraient les deux familles. Lorsque l'aînée s'est mis en tête de faire échouer le projet des adultes, Astoria a tenté de la convaincre de simplement s'y soumettre ; en partie parce que c'était plus aisé, et parce qu'elle idéalisait déjà Draco - il semblait tout avoir du prince des contes, était un peu trop guindé en public mais pouvait se montrer tout à fait charmant dans l'intimité, particulièrement vis-à-vis de Parkinson. Lorsque Tori a écopé des projets de fiançailles à la place de Daphne, elle s'est attendue à être traitée de façon tout aussi attentionnée dès le jour où l'évènement serait célébré. Des années plus tard, elle y croyait encore... mais ses illusions se sont heurtées à la froideur et au désintérêt de Malfoy, attitude à laquelle elle n'était pas habituée (une multitude d'autres auraient été plus que ravis de se retrouver à la place du blond). Ils ont couché ensemble dans un moment de perdition mutuelle, mais n'ont jamais été tout à fait proches, puisque le jeune homme n'a fait aucun effort pour la connaître, la comprendre ; il s'est contenté de la cataloguer d'écervelée et de gamine superficielle, alors qu'elle avait tellement plus à offrir. Elle ne lui a pas avoué ses sentiments - curieux tumulte de colère et de profonde affection, d'espoir et de déception, de possessivité et de dépit - et les choses sont devenues toujours plus compliquées entre eux. Il la dédaignait, elle s'emportait ; elle prétendait n'avoir que faire de ce qu'il faisait de son temps et des filles que Zabini l'encourageait à fréquenter, mais voulait le croire lorsqu'il affirmait que c'était sans importance et que les paris prendraient assurément fin une fois leur mariage célébré ; elle faisait mine d'en fréquenter d'autres, flirtait simplement pour le faire sortir de ses gonds ; il intimidait ses (presque) amants et elle menait la vie dure aux filles des paris ; pendant un temps, ils ont réussi à se parler - en secret (en dépit de l'interdiction de Wyatt), notamment, à cause de la grossesse d'Astoria. Les souvenirs sont néanmoins majoritairement douloureux ; Tori tente de garder ce fait à l'esprit quand son cœur menace de la trahir de nouveau.



Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net

scénario

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE TEST :: Votre 1ère catégorie :: ASTORIA GREENGRASS-