Partagez|

letha jones ● fill me with your poison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: letha jones ● fill me with your poison Ven 1 Mai - 14:12

Letha Edwina Jones
fill me with your poison

Nom: Jones. aucun prestige, juste une bonne réputation pour être une  famille qui tient une boutique d'objets divers et variés à Pré-au-Lard depuis des générations. Prénom(s): Letha Edwina. son père a choisi son deuxième prénom, qui devait être son premier, avant que sa mère insiste pour Letha. un prénom qui lui correspond plutôt bien finalement. Nature du Sang: une mère Cracmole, un père venant d'une mère sorcière et d'un père moldu, Letha est une sang mêlée. Date & Lieu de naissance: 6 janvier 1966 à Paris, dans un hôpital moldu. Statut Matrimonial: seule et condamnée à le rester. pas comme si Letha cherchait à se marier de toute façon. Profession: fille de joie au bordel dirigé par les Blacks.  Ancienne Maison: malgré son tempérament de feu, Poufsouffle. et elle en est fière.Patronus: un cerf,  symbol de l'indépendance, la créativité, la lumière, la dignité et la fierté. Epouvantard: elle vit déjà dans un cauchemar, elle a déjà vu quelqu'un mourir devant ses yeux, on peut dire que Letha n'a pas de crainte. et pourtant, depuis toute petite, elle a cette peur incroyable du vide, un néant interminable. Baguette Magique: 26 centimètres, bois de troène, plume de phénix, souple et pratique pour les sorts & enchantements. Animal de Compagnie: elle avait un hibou, une chouette, trois chats et même un Boursouflet. Letha ambitionnait d'investir dans un phénix mais ses parents n'ont jamais voulu. maintenant, elle n'a plus le temps ni les moyens pour un seul animal, à son grand désespoir, elle qui aime tant les animaux. Particularité(s): à part être rousse et non Weasley, aucune. Qualités & Défauts: fière, rebelle, indépendante, sarcastique, têtue, loyale, blasée, charismatique, froide, insolente, réaliste, teigneuse, silencieuse quand il le faut, maligne, logique, observatrice, indépendante, rusée, grossière, distante, téméraire.  Groupe: obedient

Prénom / Pseudo: émilie/cristalline Âge: 23 ans (comme mon personnage, je me suis pas foulée, nope Arrow ) Pays / Région: Française et fière de l'être :omg:  Présence: quasiment tous les jours. Avatar: la magnifique Holland Roden I love you Personnage: inventé () scénario (mais pas présent dans les scénarios en faites Laughing) (x) Comment as-tu connu le forum ?: bazzart! Crédits: cristalline (avatar) Un dernier mot: ça fait 2/3 ans que je n'ai pas rpisé donc soyez indulgent avec moi, okay? :please: & le forum gère sa mère, au faites!  :loove:  


Dans un monde où les sangs purs dominent, quelle est votre place ?Ma mère est une Cracmol, mon père est un sang mêlé. Moi, je ne suis qu'une fille de joie, une catin, une traînée. Trahie par mon propre père, je ne sers qu'à assouvir le désir de type qui ont deux fois mon âge ou, pire, de mangemorts (voire les deux combinés). Je suis en bas de toute échelle, que ce soit professionnelle ou sociale. Je suis le genre de personne dont on se sert le temps puis qu'on jette.

Soutenez-vous Voldemort ? À moins que vous ne luttiez au côté de l'Ordre. D'autres préfèrent se tenir à l'écart des conflits... A qui va votre allégeance ? ● Pour l'instant, mon allégeance va à moi même. Je lutte pour ma survie, pour tenter de résister du mieux que je peux dans ce fichu système qui a bousillé tant de vies - et pas seulement la mienne. J'en vois et subis les conséquences tous les jours. Certainement que si l'occasion d'y échapper ou, mieux, d'y lutter se présente, très certainement que je n'y réfléchirai pas à deux fois.

La Main Noire a appauvri une large partie de la population magique... En avez-vous fait les frais, vous-même? Fréquentez-vous le marché parallèle pour subsister malgré tout ?Autant dire que j’y suis pieds et mains liées. Si je suis dans ce bazar depuis trois, c’est tout simplement parce que mon père a cru que j’étais une bonne monnaie d’échange les dettes que nous avions accumulé. Je conçois que j’avais été une lourde responsabilité vis-à-vis de mes deux dernières études à Poudlard qu’il a fallu payer, quand bien même que j’aurai été prête à les abandonner après mes BUSEs. Mais je me suis trouvée du travail en sortant de Poudlard, j’ai essayé de les aider à la boutique, je versais quasiment l’intégralité de ce que je gagnais pour payer cette taxe absurde et révoltante avec mes parents. Mais mon père n’a surement jamais dû se remettre d’avoir été congédié du Ministère et, quand bien même que je n’y sois pour rien, il s’est vengé sur moi. Il n’a jamais été très satisfait d’avoir une fille mais jamais je n’aurai pensé qu’il serait allé jusque-là. Donc oui, j’en fais les frais moi-même, tous les jours. Je me réconforte en me disant que la roue tournera, que le temps finira par changer, que je ne suis pas seule dans cette galère.

Si vous n'aviez qu'un rêve à concrétiser, quel serait ce rêve ?Parcourir le monde et découvrir les animaux que Newt Scamander a vu, voire même en découvrir d’autres. J’aimerai pouvoir être en contact avec les animaux – plus noble, respectueux et intelligent que ceux qui se pointent au bordel. J’ai toujours aimé les animaux, qu’ils soient moldu ou sorcier. J’ai toujours voulu en apprendre davantage, les cours de Soins de Créatures Magiques ayant été mon cours préféré. J’avais d’ailleurs en projet d’aller en Europe de l’Est durant les vacances d’été après ma sixième année. Mais évidemment, avec le système qui a basculé le 1 septembre, ce projet n’est plus qu’un lointain souvenir, un doux rêve sûrement perdu à jamais.


À la rentrée de 1981, la grande purge frappa. Les uns et les autres vaquaient à leurs occupations habituelles. Puis, tout le monde magique sombra dans le chaos. Où étiez-vous?

« Maman, arrêtes ça, c'est super embarrassant! » Letha se débattait du mieux qu'elle pouvait de l'emprise de sa mère, qui s'était mise à pleurer (encore) tout en la tenant dans ses bras (ne jamais sous-estimer la force d'une petite femme menue). « On se revoit dans quatre mois, je pars pas au bout du monde! » Letha jeta un regard suppliant à son père, qui haussa les épaules, tout en gardant ses mains dans les poches de son manteau. « Tu promets de m'envoyer un hibou tous les jours. » Letha soupira. « Promis. » Voilà son sixième départ pour Poudlard et voilà la sixième fois qu'elle mentait à sa mère - et même si sa mère est au courant. Letha n'a jamais envoyé un hibou par jour - sauf durant sa première année - mais visiblement, ça faisait toujours plaisir à sa mère qu'elle le lui dise.

Enfin, Letha réussit à se libérer. Elle se tourna vers son père, qui ne savait pas vraiment quoi faire. Lui aussi, après tout ce temps, sa réaction restait inchangée. La jeune adolescente de 15 ans eut un léger soupir avant d’embrasser son père sur la joue, qui se décida finalement à passer un bras autour des épaules de sa fille. « Travailles bien. » C’était peu, pas très encourageant ni très affectif mais Letha ne s’en plaignit pas ; il devait avoir utilisé son quota d’affection pour la journée. « Bon allez, j’y vais sinon, le train va partir sans moi. »

Sa mère eut une dernière embrassade avant de laisser sa fille monter dans le Poudlard Express. Cette dernière leur fit un coucou par la fenêtre, dans le wagon que deux de ses amis avaient réservé. Autant sa mère n’hésitait pas à montrer son déchirement (« Franchement, maman, t’exagères. »), autant son père était l’exact opposé. Letha se demandait parfois pourquoi ils s’étaient mariés. Quoiqu’il en soit, la voilà sur le trajet pour sa sixième année à l’école de magie.

Letha et ses amis parlaient avec animation de cette nouvelle année, tout en débattant sur les BUSEs et leurs résultats ainsi que les futurs élèves et ce que les professeurs leur prévoyaient et si Peeves allait encore fait des siennes, quand le train s’arrêta brusquement. Les lumières se mirent à clignoter faiblement, un silence sinistre s’installa quand, tout d’un coup, un cri puis plusieurs déchira ce calme.

Puis, ce fut le chaos.

Tout le monde se bousculait, tout le monde cherchait à comprendre ce qu’il se passait et des lumières vertes fusaient au loin et s’avançaient progressivement. Letha eut juste le temps de comprendre qu’il fallait courir, qu’il fallait fuir et son instinct de survie pris le dessus.

Puis, une de ses amies se fit tuer sous ses yeux.
Les yeux encore ouverts de Marina, sans vie, lui resteront à jamais graver dans sa mémoire.
Sa seule faute ayant été d’être une sorcière ascendante moldue.

Jamais Letha n’avait connu une pareille peur et pourtant, cette peur lui donna le courage nécessaire pour aider ce qui étaient comme Marina ; la cible principale des Mangemorts était devenue claire. Et Letha était prête à tout pour leur mettre des bâtons dans les roues (à l’époque, il y avait encore un peu d’espoir. après tout, tout n’est jamais acquis et même le Seigneur des Ténèbres a ses failles.)


CE MESSAGE EST PARFAITEMENT APPROUVÉ PAR LE MINISTÈRE DE LA MAGIE.
Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net

letha jones ● fill me with your poison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE TEST :: LETHA JONES-