Partagez|

PRESENTATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: PRESENTATION Jeu 10 Juin - 10:25



© PSYCHADELIA CHILD
MAGARET NINA HORSFALL
BEING PART OF SOMETHING SPECIAL MAKES YOU SPECIAL, RIGHT ?


the first time I saw your face

NOM ET PRÉNOMS ♠ Horsfall, Magaret Nina. Mais si vous voulez un conseil, appelez-là Magaret qu'en cas d'extrême urgence. Sinon, Maggie suffira amplement.
DATE DE NAISSANCE ET ÂGE ♠ 4 juillet 1986, 23 ans
OCCUPATIONS ♠ Officiellement, elle est en apprentissage pour devenir cuisinière. Elle a eut le plaisir d'avoir différents chefs comme formateur, vu qu'elle change souvent de villes. Mais officieusement, c'est beaucoup plus compliqué puisque sa famille est plongée dans de sales affaires avec la mafia italo-américaine.
STATUT ♠ Célibataire
GROUPE ♠ Keep trying
TRAITS DE CARACTÈRE ♠ drôle, souriante, paranoïaque, envahissante, chiante, très jalouse, possessive, regardante, bavarde, maniaque, gourmande, cordon bleu, inquiète, active, casse-cou, imprudente, malchanceuse, maladroite, distraite, méticuleuse, lunatique, prévenante, prévoyante, fidèle, loyale, têtue, nerveuse, persistante, dévouée, agaçante, franche, méfiante, créative


lost then found


POUR QUELLE RAISON AVEZ-VOUS ACCEPTÉ L'INVITATION ? ♠ Je n'ai pas eut trop le choix, à vrai dire. Ma mère m'a littéralement poussé vers l'aéroport et je n'ai rien pu faire d'autres que d'obéir, bien trop choquée qu'elle veuille que je me sépare d'elle. Ma mère pense qu'il en va de ma sécurité et qu'il serait plus prudent pour moi de quitter carrément le pays. Ce qui, dans le fond, est un choix judicieux. Seulement, si elle avait pu venir avec moi, je serai moins inquiète. Quoiqu'il en soit, je suis supposée être en vacances mais c'est une question de vie ou de mort, vous comprenez ?

QUEL EST VOTRE PIRE CAUCHEMAR ? ♠ Qu'ils me retrouvent. Ou pire, qu'ils retrouvent ma mère. Je ne doute pas de ses capacités de camouflage, bien évidemment. Mais la mafia possède des yeux et des oreilles a beaucoup plus d'endroits qu'on le pense. Et puis, certainement qu'ils sont déjà au courant à l'heure actuelle que je suis ici. Peut-être même qu'ils vont venir me chercher et me ramener dans le QG illico presto, où j'y resterai enfermée jusqu'à la fin de mes jours. J'ai une frousse incroyable et pourtant, je suis obligée de cacher cela pour moi. Pas étonnant qu'on me prenne pour une vieille folle totalement parano quand on ne connait pas l'histoire.

PARTICULARITÉS ♠ Des manies, Maggie en possède beaucoup. Et pour cause, elle est victime de troubles obsessionnels compulsifs, des TOC. Elle est donc obsédée par la propreté, que les choses soient à leur place, bien rangé, que rien ne dépasse. Elle nettoie toujours tout, jusqu'à ses aliments, en passant par ses vêtements, ses mains, ses cheveux ou le sol, les lavabos ou les chaises publiques. Pour elle, les bactéries sont partout et nuisibles à la santé de l'homme. Elle possède même un masque dans son sac. C'est pour vous dire. Cela peut vite devenir insupportable pour son entourage. Même si elle ne sait pas encore cuisiner des grands plats, elle n'est pas en formation pour rien, Maggie est la reine des cookies et muffins. Que ce soit de n'importe quelle forme, de n'importe quelle taille, de n'importe quel goût, elle laisse totalement place à sa créativité. La cuisine est une des rares choses qui arrive à canaliser ses TOC. Elle a arrêté les études après son diplôme, à 18 ans, tellement que sa situation familiale plus ses problèmes compulsifs qui s'amplifiaient au fur et à mesure du temps lui rendaient la tâche trop compliquée. Cependant, s'étant découverte une passion pour la cuisine, Maggie a reprit des études culinaires à 21 ans, malgré les changements plutôt nombreus de lieu de vie. Maggie est l'heureuse propriétaire d'un petit caniche retrouvé par hasard sur sa route quand elle se trouvait vers Atlanta, aux États-Unis. Voilà un an que Snoopy la suit partout où elle va et elle ne semble pas prête à l'abandonner de si tôt. Elle possède une arme à feu dans le tiroir de ses vêtements. C'est sa mère qui le lui a donné avant de la laisser se confronter toute seule. A n'utiliser qu'en cas d'extrême urgence, avait-elle dit. Inutile de préciser que Maggie a la frayeur de ses objets.



Dernière édition par Admin le Jeu 10 Juin - 18:58, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: PRESENTATION Jeu 10 Juin - 10:25



a moment like this


« Tu as quoi ? » Maggie soupira légèrement tout en déviant son regard sur le côté. « Tu... Tu m'as très bien entendu. Ne me demandes pas de répéter. Pas ça. S'il te plait. » Effectivement, Ruben l'avait très bien entendu. Et ce fut pour cette raison qu'il passa ses deux mains dans ses cheveux pour y tirer chaque racine faire l'arrière. Maggie aurait peut-être dût lui annoncer les choses différemment. De façon plutôt tranquille. Mais non, elle avait déversé un flot de paroles dans un débit tellement rapide qu'il était tout de même étonnant que Ruben l'est compris. Mais, après trois ans à être ensemble, on apprenait vite à comprendre l'autre. La jeune fille s'était brutalement arrêtée quand elle prit enfin conscience du regard de son petit-ami sur elle. Il était totalement choqué, et cela pouvait se comprendre. Affecté, aussi. Il fallait dire que la nouvelle n’était pas des plus réjouissantes, c’était même assez dévastateur. « Tu ne peux pas répéter ? Vraiment ? Par contre, pour me mentir et me le cacher, tu as très bien pu le faire ! » » Ruben commençait à s’énerver et Maggie ne pouvait pas le blâmer. « Je n’ai pas osé. Essaie un peu de comprendre ! Qui aurait pu me certifier que tu n’aurais pas disparu du jour au lendemain en apprenant que ta copine est enceinte alors qu’on a même pas vingt ans ? Tu sais que la plupart des mecs font ça. Je l’ai vu. Ils ont la frousse des responsabilités et ils cavalent ailleurs, laissant leur pauvre idiote de copine en cloque et seule face à une fichue graine plantée dans son bide par la faute de ces bandes de froussards ! » Son ton avait augmenté. Et plus ça allait et plus elle allait dans les aigües. On aurait presque dit qu’elle était essoufflée mais son sang tapait furieusement dans ses veines et Maggie ne se sentait pas bien. Vraiment pas bien. Si elle pouvait s’enterrer et ne plus jamais ressortir, elle n’en serait que plus heureuse. En même temps, elle ne savait pas ce qui lui était passé par l’esprit pour le dire à Ruben. Il y avait autant de chances qu’il s’en réjouisse que le contraire. Et si la jeune Horsfall aurait préféré la première réaction, il était clair que son copain réagissait exactement de façon inverse. « Mais je ne suis pas les autres, Maggie ! J’aurai au moins aimé qu’on en parle ! Il ne s’agissait pas de ton enfant mais de notre enfant ! » Maggie serrait les dents si fortement pour se retenir de pleurer que son visage virait presque à la couleur rose. Il tentait de la faire culpabiliser, de lui montrer l’étendue de ses actes. Comme si ce n’était pas déjà fait. La jolie blonde s’était retournée le cerveau de maintes et maintes fois, n’osant qu’à peine passer la main sur son ventre. Elle en avait fait des insomnies, totalement angoissée à l’idée de devenir mère alors qu’elle venait tout juste de finir l’école et les études en général. Alors, elle avait prit le taureau par les cornes et avait demandé à sa mère de l’aider. Maggie se mordilla la lèvre avant de le regarder, l’air à la fois abattu et coupable. « Je sais. Je sais ! Mais je… Je n’étais pas prête. Je viens tout juste d’avoir mon diplôme et tu sais aussi bien que moi qu’il n’y avait pas d’autres solutions. » Ruben l’observa avant de la regarder de façon interrogative mais coléreux en même temps. « Pas d’autres solutions ? Maggie, je pensais que tu avais assez confiance en moi pour pouvoir me le dire. Tu n’avais pas à prendre toute la responsabilité. J’étais le père de cet enfant, bon sang ! Tu aurais dût m’en parler. Tu aurais dût. Et on aurait trouvé une solution. Tous les deux. » Maggie baissa les yeux, le teint encore plus assombri et peiné qu’auparavant. Elle pensait avoir fait ce qui était le mieux, autant pour lui que pour elle. Il en allait de leur avenir. Et il était clair qu’avoir un enfant dans leurs bras aussi jeunes n’était pas au goût de la jeune fille. Mais maintenant, Ruben avait réussi à la mettre à l’envers et la rendre totalement honteuse face à son geste. Ruben se leva du banc où ils étaient tous les deux installés. « J’ai besoin de réfléchir. » Maggie l’observa avant de se lever à son tour et de tenter un pas en sa direction. « Ruben... » Elle tenta de lui attraper les mains mais il s’en dégagea rapidement. « Seul. » Son regard s’était éteint et, fourrant ses mains dans les poches de sa veste, il tourna les talons et s’éloigna d’elle, qui l’observa partir. Ravagée, Maggie se laissa s’asseoir mollement, le regard dans le vide, avant de sentir des larmes perler le long de ses joues.

Quelques jours après, le couple sur lequel on avait pourtant misé n’était plus.




« Maggie, tu dois partir. » Coincées dans la voiture que sa mère conduisait, Maggie tourna vers elle un visage inquiet. « Partir ? Pourquoi je dois partir ? » Dans le fond, elle savait pourquoi elle devait partir. Elle y avait songé, secrètement. Mais jamais elle n’aurait pensé que sa mère aurait voulu prendre les devants et ne pas lui laisser le choix. Parce qu’il était visible, à la vision de son profil, qu’elle ne semblait pas résolu à lui donner le choix. Mère et fille n’étaient jamais très certaines de leurs choix et se remettaient souvent en question. Leur lien était puissant mais la plus vieille des deux n’était pas toujours la mentor du duo. Elle était dans le même souci que sa fille et Maggie savait que sa génitrice était fière d’elle. Elle ne l’avait pas besoin de l’entendre, elle le savait. Et pourtant, elles n’avaient pas de quoi être fières de leur agissement. Mais avaient-elles vraiment le choix ? Non. Si elles devaient tenter de réussir à berner les autorités locales de chaque région, elles ne voulaient pas prendre le risque de se mettre cette organisation fermée et terrifiante qu’était la méfia sur leur dos. Enfin, c’est ce qu’elles pensaient il y a encore un mois. Maintenant, les choses avaient changé et Maggie devait partir. Et vite. « Tu n’es plus en sécurité, ici. » La route les conduisait vers un motel, non loin de New-York. Les doigts de sa mère tapotaient nerveusement sur le volant et elle jetait des regards vifs dans les rétroviseurs, comme si elle avait peur d’être suivie. Ce qui n’aurait, dans le fond, pas été très surprenant, depuis quelques semaines. « J’ai contacté Lynne. Tu pars avec elle demain. » Maggie ne détacha pas du regard le profil de sa mère, qui faisait bien en sorte de ne pas la regarder en retour. La jeune blonde se mit sur le rebord de son siège, sa ceinture de sécurité se tendant et une de ses mains se posant sur le tableau de bord qu’il y avait côté passager. « Lynne ? Elle… Où ? » Sa mère haussa les épaules. « [color=olive]Elle ne m’a pas dit. Apparemment, elle ne doit pas avoir confiance en moi. » Maggie fronça des sourcils alors qu’elles arrivaient non loin d’un motel. « Mais tu veux que je parte avec elle. Elle peut… Elle peut me renvoyer chez l’expéditeur mais tu m’envoies quand même avec elle sans savoir où je vais atterrir. Tu m’abandonnes auprès d’une femme qui n’a aucun scrupule. Et si elle agissait pour son compte ? Pour leur compte ? Si c’était un piège et dont tu rentres en plein dans le tas ? Tu ne penses pas que tu pourrais être un peu plus méfiante, parfois ? » Sa mère gara la voiture sur le parking et coupa le contact avant de se tourner vers sa fille. « Écoutes, Maggie. Lynne n’est pas plus en sécurité que toi, ici. J’ignore pourquoi mais elle ne semble pas être dans de beaux draps elle non plus. Tout ce que je veux, c’est que tu partes loin de ce pays. Tu peux comprendre ? » Elle passa une de ses mains dans les cheveux de sa fille. « Je ne supporterai pas que ma fille soit tuée elle aussi. Alors, sois gentille et ai confiance. » Maggie ne répondit pas au sourire nostalgique qu’elle venait de lui adresser, totalement révoltée par cette décision prise à son encontre. Quand sa mère commença à vouloir s’extraire de la voiture, elle se précipita vers l’extérieur et posa sauvagement sa main sur la galerie de la voiture, regardant sa mère par-dessus. « Et toi ? Tu comptes faire quoi ? » Sa génitrice poussa un long soupir tout en refermant mollement sa portière avant de se diriger vers le coffre arrière. « Ne t’inquiètes pas pour moi. Je sais me débrouiller. » Sortant leurs deux sacs, qui étaient leur unique bagage, sa mère rajouta. « Pour l’aéroport, tu prendras ta carte de passeport. » Elle la regardait d’un air sous-entendu, alors que Maggie s’était rapprochée. Cette dernière ne réagit pas pendant un moment avant de secouer la tête positivement. La carte de passeport était une fausse carte mais qui fonctionnait on-ne-savait-comment. Les deux femmes s’étaient vues confier des choses qu’elles n’avaient jamais supposé l’existence et c’était en voyant comment une fausse carte d’identité fonctionnait à merveille que l’on pouvait songer à la puissance émergente que pouvait avoir la mafia.

Le lendemain, Maggie se retrouvait à l’aéroport, avec Lynne, embarquant pour une île au nom qu’elle n’avait pas retenu. Sa mère était partit il y a un moment, ne voulant pas subir la tristesse de la séparation.



Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net
Admin
TABBY ★ je n'trouves pas ma place dans vos fantasmes.
avatar

Date d'inscription : 17/06/2008
♦ messages : 459
♦ copyright : © CRISTALLINE
♦ housing : 1666 ROSENEATH W/ LIZZIE
♦ multinicks : AUCUN


ARE YOU AFRAID ?
AGE: 19 YEARS OLD
JOB: WORKING IN THE CENTER LIBRARY
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: PRESENTATION Ven 11 Juin - 16:29

Si Maggie se retrouve ici, c'est parce qu'elle doit s'échapper. Lynne Swann-Pryce a reçu deux billets pour aller sur l'île et elle fut mise en contact avec la mère de Maggie pour lui suggérer de partir avec elle.
La raison de sa fuite est que Maggie a tué un type de la mafia en mai 2010. Ainsi, notamment le mari de Lynne, la mafia cherche à mettre la main sur elle pour lui faire payer son acte. Vu que Maggie n'est pas fière de son acte - qui était à la fois un acte de défense (envers sa mère) et un acte de vengeance (envers son père) - c'est un secret qui la hante terriblement.
Voilà. (aa)
Revenir en haut Aller en bas
http://testcrissou.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PRESENTATION

Revenir en haut Aller en bas

PRESENTATION

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM DE TEST :: MAGARET HORSFALL-